Conseils pour réussir la conduite accompagnée

5/5 - (1 vote)

Le permis de conduire est un document important qui facilite l’accès à l’emploi. Grâce à celui-ci, vous pouvez vous déplacer en toute autonomie. Il existe plusieurs façons de l’obtenir. La conduite accompagnée fait partie de vos options. Cette formule permet à tout individu de s’exercer au volant dès l’âge de 16 ans. Elle offre également des avantages en termes de coût et d’expérience de la circulation routière. En outre, vous disposez de quelques conseils pour assurer sa réussite. Découvrez-les dans cet article.

Ce que vous devez savoir sur la conduite accompagnée 

La conduite accompagnée est un mode d’apprentissage qui s’adresse essentiellement aux jeunes. C’est la méthode la plus efficace, avec environ 80% de taux de réussite. En optant pour celle-ci, vous pouvez entamer une formation dès vos 16 ans. Ainsi, vous allez obtenir votre permis de conduire vers l’âge de 17 ans et demi. Entre-temps, vous devez parcourir 3000 km en compagnie d’au moins un individu doté de 5 années d’expérience en conduite. La plupart du temps, il s’agit de l’un de vos parents.

En tout cas, l’apprentissage s’étale sur une période de 1 à 3 ans. Or, avant de commencer, il va d’abord falloir réussir l’examen du code et compléter 20 heures de cours de conduite.

Par ailleurs, il faut apposer un disque « conduite accompagnée » à l’arrière du véhicule que vous allez utiliser. Vous devez aussi toujours vous munir de votre livret d’apprentissage et de l’autorisation de l’assurance.

Conseils et astuces pour réussir la conduite accompagnée

Vu la durée de l’apprentissage, la conduite accompagnée nécessite engagement et motivation de votre part et de celle de votre accompagnateur. Néanmoins, vous disposez de quelques méthodes pour assurer sa réussite :

Lire aussi =>  Les meilleures voitures qui pourront être homologuées comme camions en 2020

Bien choisir votre auto-école

Lorsque vous choisissez votre auto école, il ne suffit pas de comparer les tarifs. Vous devez également évaluer la qualité de l’enseignement. Portez donc une attention particulière à la façon dont les rencontres pédagogiques sont organisées. En principe, il faut prévoir trois rendez-vous tout au long de la période de formation :

  • La première rencontre a généralement lieu avant le début de la conduite accompagnée. Elle permet à votre enseignant de partager ses expériences avec votre accompagnateur et de lui prodiguer quelques conseils. Ce qui vous assure une formation homogène, continue et sans encombre.

  • Le second rendez-vous est organisé entre 4 et 6 mois après la délivrance de l’attestation de fin de formation. Il sert à faire le point sur l’apprentissage. Votre enseignant va en profiter pour vérifier vos progrès au cours d’une petite évaluation.

  • La troisième et dernière rencontre a lieu une fois les 3000 km parcourus. Le but de celle-ci est de déterminer si vous êtes réellement prêt à vous présenter à l’examen final.

Votre accompagnateur doit maîtriser toutes les notions du code de la route

Le succès de votre formation dépend de la performance de votre accompagnateur. Par conséquent, il doit se rappeler des règles du code de la route afin de pouvoir vous les expliquer. Vous pouvez lui demander de faire une petite révision préalable, notamment sur les thèmes les plus importants, à savoir :

  • les signalisations de danger, d’ordre/d’interdiction,

  • les panneaux indicatifs,

  • les vitesses à respecter sur les différentes routes,

  • les règles en matière de sécurité et de priorité…

Lire aussi =>  Des emplois parfaits pour les amateurs de machines

En plus de ces notions, votre accompagnateur doit vous inculquer les règles de politesse et de civilité sur la route. Cela vous permet de devenir un conducteur prudent et responsable tout en respectant les autres usagers.

Bien équiper la voiture que vous allez conduire

Il est essentiel de bien équiper le véhicule que vous comptez utiliser. Cela garantit votre sécurité et la réussite de votre formation. La meilleure prévention consiste à vous assurer que votre accompagnateur a une vision claire sur tout ce qui se passe. C’est pourquoi il convient d’installer deux rétroviseurs en plus des trois obligatoires pour la conduite accompagnée :

  • Un second rétroviseur central permettant à l’accompagnateur d’améliorer sa vue arrière.

  • Un second rétroviseur droit pour l’aider à avoir une bonne vision sur les véhicules provenant de cette direction.

Rester attentif

Le stress n’est bénéfique ni pour vous ni pour votre accompagnateur. Alors, pour réussir la conduite accompagnée, ne le laissez pas vous gagner. En effet, il peut engendrer de mauvais réflexes, pouvant vous amener à commettre des erreurs. Ainsi, pour rester concentré et ne pas aller à l’encontre de la sécurité routière, il est impératif de garder votre concentration. Si, toutefois, vous sentez le stress vous envahir, il vaut mieux repousser l’expérience. Arrêtez la conduite et reprenez lorsque vous vous serez calmé.

Faire preuve de motivation

La conduite accompagnée peut durer assez longtemps. Il peut donc être difficile de rester motivé du début à la fin de l’apprentissage. Pourtant, cela favorise le succès de votre formation. Pour y arriver, ne perdez pas de vue votre objectif (obtenir le permis). Faites aussi en sorte d’éliminer toute contrainte relative à la pratique pour ne pas vous décourager.

Lire aussi =>  C'est pourquoi les hommes achètent des voitures chères

En outre, saisissez toutes les occasions qui se présentent à vous pour conduire le plus possible. C’est la meilleure façon de vous familiariser avec les différentes situations qui peuvent avoir lieu sur la route.

Cet article vous a fourni quelques conseils pour vous aider à réussir la conduite accompagnée. Grâce à ceux-ci, vous maximisez vos chances d’obtenir le permis dès la première tentative.