Tout savoir sur les entretiens de voiture

Rate this post

Quand faire l’entretien de ma voiture ?

Délai de révision des voitures : voilà trois mots qui suscitent souvent des doutes comme, par exemple, à quelle fréquence les véhicules doivent-ils être révisés ? Le délai varie en fait d’un à quatre ans selon le type de véhicule.

À quelle fréquence doit-on procéder à un contrôle technique de la voiture ? Voyons en détail comment le calculer afin d’éviter de se retrouver avec un retard de paiement. La première révision est obligatoire quatre ans après la première immatriculation, dans le mois au cours duquel le certificat d’immatriculation du véhicule a été délivré. Les contrôles ultérieurs, en revanche, doivent être effectués tous les deux ans et toujours dans le mois où le dernier contrôle a été effectué.

Vous pouvez trouver le centre MOT le plus proche de chez vous en consultant nos centres les mieux notés.

Ces délais s’appliquent aux voitures particulières, aux caravanes, aux véhicules à moteur utilisés pour le transport de marchandises ou à des fins spéciales dont la masse totale ne dépasse pas 3 500 kg et, depuis 2003, également aux motos et aux cyclomoteurs munis d’une plaque permanente et d’une plaque d’essai.
En revanche, la révision est obligatoire chaque année pour les véhicules à moteur utilisés pour les services de taxi, la location avec chauffeur, les véhicules utilisés pour le transport de marchandises et les remorques dont le poids total dépasse 3 500 kg, les autobus et les ambulances.

Tous les véhicules reconnus d’intérêt historique et de collection doivent être soumis à un contrôle technique tous les deux ans. En particulier, tous les véhicules immatriculés après le 1er janvier 1960 peuvent être entretenus dans des stations-service privées, tandis que ceux immatriculés avant cette date ne peuvent être entretenus qu’au bureau d’immatriculation des véhicules.

Il est important de respecter les délais de révision. La conduite d’un véhicule qui n’a pas été correctement entretenu entraîne une amende administrative d’au moins 173 euros. Si le véhicule a manqué plus d’un contrôle, l’amende peut même être doublée. Il est tout aussi important que la voiture passe correctement son contrôle technique. De même, un véhicule circulant librement sans avoir passé le contrôle est également passible d’une amende : si le résultat du contrôle est la suspension de la circulation, l’amende minimale est de 1 998 euros, en plus de la détention administrative pendant 90 jours.

En savoir plus sur les sanctions encourues en cas d’absence de contrôle technique d’un véhicule.

En plus des délais fixes pour le rendez-vous d’inspection, il existe également la possibilité d’une inspection spéciale. Les véhicules qui ont dépassé 160 000 km, par exemple, peuvent être convoqués avant même l’échéance naturelle du contrôle. Il existe également des situations particulières dans lesquelles la Direction générale des véhicules à moteur peut décider d’inspecter des véhicules individuels à tout moment.

Ces inspections sont effectuées de manière aléatoire ou à l’occasion d’événements particuliers, tels que des accidents ayant des conséquences graves, afin de vérifier les exigences de sécurité des véhicules concernés.

En savoir plus sur le contrôle technique

Attention : comme expliqué plus en détail dans la section sur la « vignette bleue », en vertu du décret de libéralisation de Monti, le contrôle des gaz d’échappement n’est désormais obligatoire qu’en même temps que le contrôle technique et non plus annuellement. En résumé, les voitures neuves ne doivent être contrôlées qu’après quatre ans, puis tous les deux ans.

Nous vous recommandons la plus grande prudence et la plus grande attention, car il existe une règle de tolérance zéro si l’inspection a expiré.